Hybride entre un cahier d'esquisses et un espace fourre-tout
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 All In [Feat. Étoile d'Or]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lou
Admin
avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 18/04/2016

MessageSujet: All In [Feat. Étoile d'Or]   Dim 30 Sep - 16:37

══════════════════════════════════
☆ All In ☆
Saison des Feuilles Mortes 2018 [GUERRE VENT/TONNERRE] -
COUP DE FOUDRE et ÉTOILE D'OR

══════════════════════════════════

À peine une oreille s'était levée en entendant le cri de ralliement des troupes du Vent.

Ils ne l'auraient jamais trouvé - il ne dormait presque plus dans la tanière des guerriers du campement, préférant de loin ou bien le confort de l'altitude des branches, ou bien son petit coin secret, soit la tanière qu'ils avaient volés au renard lui et Mistigris. Coup de Foudre l'avait rempli de mousse et de plumes et l'entrée était dissimulée derrière un rideau de racines et de lierre pour le couvrir des rayons du soleil. Seulement l'attaque avait été lancée de nuit, alors lorsque ses yeux s'ouvrirent dans l'obscurité, tout ce qu'il put voir fut les contours de l'entrée éclairés par la lune. Il sortit discrètement de sa cachette, se tourna en direction du campement avant de poser le pied au sol sans s'y diriger.

Car il dut y réfléchir. À quoi lui servirait de participer à une seconde guerre? Il n'avait pas envie de se battre - il se doutait que leurs attaquants aussi. Ce devait être une histoire de leaders car c'en était toujours une - Étoile du Corbeau, Étoile de Suie, et maintenant Étoile de qui-que-ce-fut du Clan du Vent succombait à la folie des grandeurs ou à sa vendetta et mettait convenablement de côté tout son honneur. L'honneur, c'est bien ce qui leur était si souvent reproché. Étoile Maudite à sa mort pendant la Lune Rouge, et la Lieutenante du Vent à la mort d'Étoile Vaillante. Coup de Foudre entendit le cri d'Étoile du Vautour - il leur sommait de leur montrer ce que le Tonnerre valait. Et Coup de Foudre se savait suffisamment compétent pour briller et dissuader un attaquant de poursuivre son attaque - il avait réussi à convaincre plus d'un(es) de ses intentions pacifiques et il savait y faire avec les mots. Toutefois ce n'est pas le Vent qui avait besoin de ses mots en ce moment.

Puisque le Tonnerre était tenu occupé par le Vent, son opportunisme le fit aller plus loin - d'un amble furtif il se faufila entre les arbres en direction d'une frontière où ils se raréfiaient, et d'un bond, il sauta sur la surface de leurs rochers du soleil, terminant le mouvement d'une lente ondulation de la queue. Il profiterait que personne n'était là pour le stopper pour s'adresser directement à un membre du Clan de la Rivière. Et il le fit comme tout bon pacifiste se serait du de le faire:

« À l'aide ! »

Les feulements et les grincements derrière n'étaient pas du théâtre, le seul acteur, ici, c'était lui, et il fit un geste précipité vers les abords de son rocher pour descendre près de la berge et ses eaux, y mettant ses pattes jusqu'aux ergots. Les crux de l'automne étaient glacés, mais rien à voir avec le blizzard. Il scannait l'autre berge à la recherche d'une âme charitable - il espérait Nuage d'Émeraude (à qui il devait encore une faveur), ou Museau Bleu, qui sait, mais le Jackpot serait de tomber sur la plus que fameuse Écaille D'Or, récemment promue Étoile.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guilde-recherche.1fr1.net
Sheela



Messages : 2
Date d'inscription : 04/10/2018

MessageSujet: Re: All In [Feat. Étoile d'Or]   Ven 5 Oct - 14:44


La saison des feuilles mortes avait amené avec elle son lot de soucis. D’abord c’était Étoile de Pierre qui s’était éteint, lui laissant la lourde charge de diriger le clan. Et ce n’était pas une mince affaire : satisfaire tous les membres du clan de la Rivière tout en respectant et rendant allégeance à ses ancêtres était une tâche impossible à réaliser. Elle essayait donc de combiner les deux du mieux qu’elle pouvait, comptant sur son Conseil pour l’aider à remplir son rôle et à pallier son jeune âge.

Et comme si son propre clan n’était pas suffisamment compliqué à gérer, il fallait garder un œil sur les trois autres. Étoile d’Or se méfiait peu du clan de l’Ombre : bien que consciente que leur alliance n’était plus d’actualité, depuis la mort d’Étoile de Suie et des Lunar Pod, elle connaissait suffisamment la sagesse et l’honneur d’Étoile Maudite pour savoir qu’il ne profiterait pas de leur remise sur pattes, à eux tous, pour grappiller quelques bouts de territoire.
Pour les deux autres, en revanche, c’était une autre paire de manches… elle se méfiait d’Étoile du Vautour : sans lui mettre la folie d’Étoile de Suie sur les épaules, elle préférait redoubler de vigilance. Après tout, il avait été son lieutenant, et avait poussé sa fidélité peut-être un peu trop loin au goût d’Étoile d’Or. Quant à Tâche d’If… elle avait complètement vrillé, reniant totalement les étoiles et allant jusqu’à refuser l’accès à la pierre de lune aux guérisseurs.
Rongée par la haine d’avoir vu tant de ses proches mourir, dont son ancienne cheffe, la lieutenante du Vent avait réclamé, lors de la dernière assemblée, un tribut du sang au clan du Tonnerre – qu’Étoile du Vautour avait bien évidemment refusé. Alors voilà qu’une nouvelle guerre était déclarée.

Étoile d’Or était lasse, lasse de voir que les erreurs du passé ne semblaient pas être retenues. Étoile de Suie avait trahie les étoiles et elle en avait payé de prix, pourtant, Tâche d’If, spectatrice de la scène, n’en avait cure et répétait la même stupide erreur. Le sang engendrait le sang.
Mais si la nouvelle meneuse avait participé à la mort de feu l’ancienne cheffe du Tonnerre, elle ne prendrait pas part aux conflits, cette fois ci : son peuple n’avait que trop souffert, les remettre sur le chemin des combats serait un suicide. Tâche d’If, avec son attitude, ne ferait de toute façon pas long feu. Elle attendait donc de voir comment les choses évoluerait.

Perchée au sommet de la colline, la rouquine avait ici une vue imprenable sur la forêt. À mesure que les lunes passaient, cet endroit s’était démarqué, portant ses peines, ses joies, la naissance d’amitiés. Elle se souvenait sans mal quand elle avait discuté avec Aigue-Marine pour la première fois, à cet endroit ci, les deux femelles ne s’étaient alors plus jamais quittées.
Mais dorénavant, tout était différent, elle avait grandit, Aigue-Marine n’était plus, Étoile de Pierre non plus. Et face à elle, la responsable du bien-être et de la protection de son clan, les combats ennemis avaient déjà commencés : le vent lui portait les feulements indignés et l’horrible bruit des griffes qui s’entrechoquent…

« À l'aide ! »

L’appel de détresse couvrit tous les autres sons qui étaient passés en premier plan dans l’esprit de la femelle. Dressant les oreilles, alertes, elle se demanda un instant si elle n’avait pas rêvé. Et puis, en réalisant que l’appel provenait du contrebas, elle compris qu’un chat blessé venait probablement demander l’asile.

C’est ainsi qu’elle se pencha au dessus du vide, étendant la tête pour tenter d’apercevoir son interlocuteur. Pourtant, l’endroit lui semblait visuellement désert, mais ses autres sens ne la trompaient pas : il y avait bien un membre du Tonnerre, non loin.
Alors, elle contourna son promontoire pour rejoindre la berge au galop, et là, dans l’eau, elle eut à peine le temps de voir une fourrure noire disparaître dans les flots avant d’émerger à nouveau quelques mètres plus loin, emporté par la crue de la Rivière.

Étoile d’Or hésita une fraction de seconde : et si cette noyade était une diversion pour l’attirer loin de son camp, laissant ainsi son clan vulnérable ? Mais ses patrouilles avaient été récemment renforcées et… pouvait-elle risquer la vie d’un chat pour de simples suppositions… ?

« Merde ! » Elle pesta, insécure et effrayée pour la suite, mais se jeta sans plus hésiter dans l’eau.

Le courant la happa aussitôt et l’eau gelée vint transir ses os, comprimant ses poumons. Mais la rouquine dansait avec la rivière depuis son plus jeune âge et elle en avait appris tous ses secrets. Elle prit une grande inspiration avant de se laisser couler pour venir se donner une impulsion à l’aide de ses pattes arrières, poussant sur le fond vaseux. Elle réussit, avec persévérance, à rattraper le noyé pour le saisir fermement par la peau du cou, se forçant à ne pas déglutir pour ne pas offrir une porte d’entrée aux vagues irrégulières d’eau qui s’infiltraient dans sa cavité buccale.
Elle tira alors de toutes ses forces, se servant de son corps comme un levier pour maintenir la tête du mâle noir hors de l’eau.

« ‘ouge p’us ! » [Bouge plus !]

Plus il gigoterait, plus il serait difficile pour elle de les maintenir hors de l’eau. L’exercice était suffisamment difficile ainsi : nager par courant fort était une chose mais nager pour deux en était une autre…
En réalité, elle commençait à comprendre que l'issue n'était plus si sûre pour les deux matous, mais garder son sang froid était vital quand on s'engageait dans un bras de fer avec la Rivière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou
Admin
avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 18/04/2016

MessageSujet: Re: All In [Feat. Étoile d'Or]   Mar 9 Oct - 18:10

══════════════════════════════════
☆ All In ☆
Saison des Feuilles Mortes 2018 [GUERRE VENT/TONNERRE] -
COUP DE FOUDRE et ÉTOILE D'OR

══════════════════════════════════

Sa patte griffa le lit de la Rivière - mais le mouvement était ralenti, et il la vit se mouver bien plus lentement que son impulsion et le blizzard des eaux lui prit au cœur et lui mouilla le poil et lui embrouilla les yeux d'une tempête de bulles. À ce moment, sa seule réflexion fit oups, car oups, la Rivière l'avait happé à son insu, et bien qu'il avait eu l'intention de tester l'empathie du chat ou de la chatte de la Rivière qui entendrait son appel il n'avait pas prévu de le faire d'une aussi drastique manière. Au mieux il était sauvé? Au pire il mourrait.

Il ballotta dans le courant, suspendu en apesanteur sous l'eau, les pupilles grossies repérant non-loin une ombre qui se ruait vers lui à vives pagaies. Et brusquement des dents fondirent dans sa nuque et le réveillèrent de partout, il voulut inspirer son air et ronronner et s'abandonner complètement à la douleur de la ferme prise et se laisser faire comme tout amant docile mais,

suivant la prise il sentit une traction, et il fut sortit de cet univers qui déformait tout ses sens pour réémerger dans la réalité et reprendre tout le souffle qu'il avait perdu.

— « ‘ouge p’us !
— « HHHH--...  hHh...

Il ne bougeait plus, reposant mollement contre sa sauveuse en ronronnant bruyamment, confus par les vas-et-viens des vagues qui essayaient de le tirer sous l'eau à nouveau. Sous l'eau - il leva le nez d'un sursaut et ses pupilles se contractèrent : le paysage, la berge, la forêt, les feulements de la bataille, tout défilait autour d'eux et leur glissait entre les griffes. Il chercha à griffer l'eau pour retenir au littoral de s'enfuir mais c'était peine perdue. Le froid prit sa peau, ses muscles, lui prit aux os et il clôt ses paupières en se sentant s'engouffrer dans une très épaisse toison, presque hydrophobe, confortable et au chaud, ne redevenant plus que ce tout petit chaton qui s’emmitouflait aux autres dans la pouponnière pendant les Vents Hurlants des Grands Froids de sa jeunesse...

***

Mais il n'était plus un chaton, et en se rappelant son corps d'adulte qui n'avait pas fini de grandir il se rappela aussi ses griffes - il les sortit de leurs fourreaux en totale extension pour réveiller des fourmillement dans ses avant-mains, puis entrouvrir une lourde paupière - elle papillonna à cause d'une goutte qui dégoulina dessus, lui arrachant un grommellement contrarié. Son oreille tiqua, il se sentit bizarrement lourd, et soudain il se rendit compte qu'il était couché en chien de fusil contre une chatte aux longs poils, couleur soir (grisée par la nuit), assoupie, et détrempée comme lui. Ça alors...

Coup de Foudre se hissa sur le coude avant de se sentir tiré vers le sol et de se heurter le menton dessus, penaud.

Il ne sentait plus ses pattes. Sa queue fendit nerveusement l'air derrière lui en lui faisant remuer la croupe. Il ne sentait plus ses pattes - elles étaient gelées. Un autre grommellement - décidément, au rythme où il tombait dessus, il allait se crochir la mâchoire comme Bec...

Il replia ses poignets sous son corps pour former une Boule de Foudre et tenter de conserver au maximum sa chaleur - après quoi il se permit un repérage des lieux. Un vague tour de tête d'un côté lui fit constater le dégagé : il y avait bien quelques arbres (il voyait leur feuillage malgré leur position dans la dépression), mais bien trop espacés pour lui s'agir d'issue. Un tic d'oreille lui fit constater la quiétude : des grillons d'automne avaient remplacés les percussions des vagues, et il n'y avait plus aucun feulements autour.

Ses fils et fille se démenaient contre leurs ennemis, à l'instant, mais Coup de Foudre ne put s'empêcher d'inspirer, calmement, puis d'expirer, soulagé. Loin des guerres et du sang il se sentait capable de réfléchir en paix, si ce n'était de la respiration à côté, qui troubla sa sérénité. Il ne pouvait pas se permettre de faire ce qu'il voulait - il y avait une vie à côté, alors il baissa les yeux sur celle-ci pour doucement sourire, mi-figue mi-raisin devant ce coup de chance qu'on lui avait destiné malgré sa mise risquée :  sa sauveuse, c'était Étoile d'Or.

Il retira sa patte d'en dessous pour l'appuyer au sol, et faiblement se hisser sur les quatre, tremblotant, secouant vigoureusement un postérieur en l'air en clopinant vers la cheffe de la Rivière. Il se pencha près de son cou pour le renifler, puis y frotter la joue, y coller l'oreille, et chercher son pouls.

Elle vivait.

Sans attendre, il s'assied tout contre pour lui prodiguer un peu de sa chaleur. Il n'avait pas prévu de la rencontrer ainsi et en de telles circonstances mais qu'à cela ne tienne, il jouerait. Il n'avait aucune idée de la suite des évènements, se sentant bien insignifiant dessous le plafond d'Étoiles au-dessus d'eux. Il aurait pu mourir et rien n'aurait changé. Il aurait pu mourir et il n'aurait rien changé - sa vision se serait endormie avec lui, dans le lit de la Rivière...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guilde-recherche.1fr1.net
Sheela



Messages : 2
Date d'inscription : 04/10/2018

MessageSujet: Re: All In [Feat. Étoile d'Or]   Jeu 11 Oct - 6:57


Par dessus les tumultes de la rivière déchaînée, couvrant les sons alentours de son vacarme assourdissant, le chat ennemi entendit tout de même ses instructions puisque bientôt, relâchant bon an mal an tous ses muscles, il se laissa ballotter comme une poupée de chiffon. Étoile d’Or resserra sa prise, soulagée de ne plus avoir à gérer les mouvements désordonnés du chat inexpérimenté, battant chaotiquement des pattes pour sauver sa vie, mais se retrouva confronté au contrepoids de cette nouvelle situation : aussi inerte qu’un corps sans vie, le membre du tonnerre se retrouvait aussi plus sujet aux brimbalements de l’eau.

Les premières minutes furent tenables : Étoile d’Or, faisant preuve d’un sang froid imperturbable, jonglait entre prise de respiration et projection vers la surface pour permettre à la victime de reprendre son souffle tandis qu’elle le maintenait hors de l’eau.
Mais au bout d’un certain temps, la fatigue commença à se faire sentir : porter son propre poids et celui du mâle endolorissait ses muscles alors que le froid, au contraire, les engourdissait. Bientôt, ses réflexes se firent plus lents, sa respiration plus saccadée, et elle prit sa première vague : l’eau infiltra ses narines, la faisant tousser. De nouveau, sa tête se fit submerger. Elle but la tasse, plusieurs fois…
...et puis ce fut le trou noir.

***

Lorsqu’elle reprit conscience, peu à peu, elle avait rejoint la berge. Son corps était transi de froid, malgré sa fourrure épaisse qui, d’ordinaire, lui fournissait une cloison isotherme. Les paupières clauses, elle sentit d’abord un souffle chaud dans son cou, et remua une patte, se complaisant dans cette chaleur si agréable. Et puis, c’est tout un corps qu’elle senti contre elle, la réchauffa-- ! Un corps ?!

Quand elle réalisa subitement les événements qui s’étaient déroulés plus tôt, sa fourrure s’électrifia et un grondement sourd monta dans sa gorge, se terminant dans un feulement.

« Recule-toi ! » Cracha-t-elle, intimant au mâle ennemi de prendre ses distances.

Elle roula alors sur le ventre, s’éloignant du corps du guerrier qui se collait à elle.
Putain, et voilà qu’elle ne reconnaissait pas les environs : elle était loin de chez elle alors que la guerre frappait à ses portes et par conséquent, elle privait les siens de la protection qu’offrait ses neuf vies. Elle devait rentrer. Maintenant.

Alors, tant bien que mal, elle tenta de se lever sur ses quatre pattes tremblantes. Elle avait l’impression d’être un faon qui apprenait à marcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou
Admin
avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 18/04/2016

MessageSujet: Re: All In [Feat. Étoile d'Or]   Ven 12 Oct - 21:06

══════════════════════════════════
☆ All In ☆
Saison des Feuilles Mortes 2018 [GUERRE VENT/TONNERRE] -
COUP DE FOUDRE et ÉTOILE D'OR

══════════════════════════════════

Il passa de longs battements à regarder la surface de l'eau se troubler par une brise fraîche porteuse de feuilles mortes. Les ondes déformaient le reflet de la lune et du plafond d'étoiles au-dessus d'eux et en levant le nez, il se rendit compte que la carte du ciel à laquelle il était accoutumée était différente, vue d'ici.

Son oreille guérie tiqua pour lui faire prendre conscience d'un bruit blanc qui prenait progressivement de l'importance dedans, et soudain l'entente d'un feulement le fit décoller d'à terre et lâcher le ciel des yeux et il se hissa vite à quatre pattes pour s'écarter en pas de chassé.

La chatte détrempée le somma d'un ordre sec:

— « Recule-toi ! et le Bengal s’exécuta.
Très bien !! »

Avec la distance, il lui offrit l'espace de se rouler sur le ventre sans la gêner, tandis que lui prit plutôt le temps de se remettre les pieds sur terre en rassemblant ses pattes. Comme quoi son sang avait fouetté si fort au sursaut qu'il en avait retrouvé tout ses appuis...! En fait, mieux valait les tester, et c'est ce qu'il fit : en bondissant à très petits sauts-sur-place, il vascularisa ses membres et réveilla ses réflexes endormis, décrivant en réponse une courbe satisfaite de la longueur de sa queue, rallumant un sourire à ses babines.

Étoile d'Or, à côté, ne partageait pas son ravissement  - son corps ne s'était pas éveillé en même temps que son esprit et voilà qu'elle ne trouvait plus ses appuis.

« Whoa--

Le bengal profita d'avoir retrouvé les siens pour vite se couler devant et lui éviter une chute en la retenant de l'épaule. Son poids lui tomba dessus juste assez pour le couvrir de sa longue fourrure soir, le peser, et une petite poussée du dos lui permit de la stabiliser. Il poussa un soupir en se relâchant.

La tête basse comme la queue, Coup de Foudre glissa sur Étoile d'Or un petit regard en coin, redressant son oreille saine tout en gardant l'autre couchée:

... Ha hah,   ça va aller? »

Il savait qu'il était allé à l'encontre de sa demande de se « reculer » en s'étant rapproché si vite pour l'aider, mais sa réaction n'avait été que le reflet de la sienne, comme la lune sur l'eau du crique ; Étoile d'Or n'avait hésité qu'une seconde avant de se jeter dans les crus glacés pour le sauver, alors il n'avait hésité qu'une seconde avant de vite s'en faire son pilier en la voyant tomber.

Coup de Foudre détourna le regard pour regarder ailleurs, autour, redressant ses deux oreilles à l'écoute de tout:

— « Ce sont les terres de la Rivière, ici? L'eau qui s'écoulait tout près lui rappela le tonitrument des rapides et des vagues qui s'étaient déformé dans ses oreilles à chaque plongée. Il tâcha de ne pas trop s'y arrêter, ou il allait se rappeler des morsures de froid sur son corps...

Parce-que, un frisson, ce ne sont pas celles du Tonnerre...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guilde-recherche.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: All In [Feat. Étoile d'Or]   

Revenir en haut Aller en bas
 
All In [Feat. Étoile d'Or]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fibre textile, toile de jute, identification. . (test, coloration)
» Toile abstraite matière+acrylique
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)
» collection l'étoile d'or
» A ton étoile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Recherche :: Hors-jeu :: Actualités-
Sauter vers: