Hybride entre un cahier d'esquisses et un espace fourre-tout
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Douce Soirée ▬ Secret du Firmament et Jolie Abeille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Twist



Messages : 6
Date d'inscription : 02/12/2018

MessageSujet: Douce Soirée ▬ Secret du Firmament et Jolie Abeille.   Dim 16 Déc - 13:05

Depuis quelques lunes, Raton Laveur et Jolie Abeille vivent une véritable relation à l’abri de tous. Ils ont prit la terrible habitude de se rejoindre aux Falaises ou parfois aux Quatre Chênes. Le guerrier est tombé sous le charme de la guerrière il y a une paire de lunes. Multipliant leurs rencontres secrètes, ce qui devait arriver arriva : la guerrière attendait des chatons et ne devait pas tarder à mettre bas.

Une journée banale rythmée par l’entraînement de Nuage de Bourgeon et les patrouilles se termine pour le guerrier masqué. Il est épuisé mais aujourd’hui - comme un soir sur trois - il doit rejoindre sa compagne aux Quatre Chênes, discrètement. Le matou s’étire et libère son apprenti avant d’attraper une maigre souris sur le tas de gibier. Il s’installe près de Secret du Firmament, son amie et partage sa proie avec elle. Quelques jours auparavant, la guérisseuse avait donné naissance à sa propre portée avec Coup de Foudre. Seul Raton Laveur est au courant de la vérité en dehors de ce duo maléfique. Nuit Hivernale a porté le chapeau à sa place, belle preuve d’amitié. Le guerrier masqué pose une léchouille sur la joue de la guérisseuse qui est pensive puis lui fausse compagnie. Cette dernière est au courant du secret du mâle et ne le questionne donc pas sur son escapade à venir.

Le guerrier s’échappe du camp par l’entrée d’ajonc et se faufile dans la forêt. Il ignore ce qu’il va advenir de ses chatons avec Jolie Abeille mais l’excitation d’avoir sa propre famille prend littéralement le dessus sur toutes ces craintes qui sont futiles en ce jour à ses yeux. Impatient, le matou se met à galoper et à zigue-zaguer entre les arbres. Il arrive très rapidement aux Quatre Chênes et sa promise est déjà là. Il ronronne et frotte son museau contre le sien puis il réalise que quelque chose cloche : la guerrière semble très faible et son ventre est victime de puissante contraction. Ne sachant comment agir, le sang du guerrier ne fait qu’un tour. Il essaye de la calmer d’une voix douce, essayant de masquer son anxiété :
« - Je … Ne bouge pas. Tu peux pas. Euh. Je vais chercher de l’aide, je reviens très vite. Euh … euh ... »
Il regarde autour de lui et trouve un vulgaire bâton. Il lui donne et le place entre les crocs de la guerrière : il avait déjà vu Secret du Firmament utiliser cette méthode. Il donne un coup de museau dans le creux du cou de la guerrière puis il détale, comme si sa vie en dépendait. Parcourant la forêt bien plus vite qu’à l’aller, le guerrier arrive très rapidement au camp, essoufflé. Bravo, tu vas attirer l’attention des autres crétin. Son amie, la guérisseuse, n’a pas bougé. Il s’approche d’elle et reprend vite son souffle pour lui expliquer en chuchotant :
« - Jolie Abeille est sur le point de mettre bas aux Quatre Chênes … J’ai besoin de toi. Suis-moi. »
Il n’attend pas la réponse de la guérisseuse avant de tourner les talons et de sortir calmement du camp. Une fois dehors, il attend sa camarade. Une fois que celle-ci est à ses côtés, ils entament une longue cavalcade jusqu’au Quatre Chêne pour aider sa compagne et ses futurs petits.


Dernière édition par Twist le Dim 16 Déc - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secret du firmament



Messages : 43
Date d'inscription : 16/07/2018

MessageSujet: Re: Douce Soirée ▬ Secret du Firmament et Jolie Abeille.   Dim 16 Déc - 14:06


Douce Soirée.

La siamoise était assise devant son antre, à profiter du maigre soleil, des derniers rayons du jours. A profiter de la vue sur la pouponnière où ses petits, protéger par Ourse Polaire étaient en sécurité, au chaud, au sein du clan. En vie tout simplement. Une boule monta dans son ventre, avant de glisser dans sa gorge, la nouant presque.  Elle aurait du y être, leur donner son lait, lequel s'était déjà presque tarit, comme si elle avait perdu ses chatons. Mais ils vivaient bel et bien et manquant de persil pour couper son lait, elle se frotter régulièrement le ventre dans la neige fraîche, dans des vieilles pousses d'ail inutilisable pour autre chose que masquer son parfum. Oui, elle songeaient à ses trois Boules d'amours", là bas, qui dormait, grandissaient déjà, loin d'elle et si près pourtant. Mais sans elle finalement. Au moins leur nourrice, mère quelques temps avant elle, était elle douce et aimante, même si on devinait clairement que Petit Phoque était son préférer, normal, il été son unique petit. Mais non, Firmament aurait préférée y être, jouer son rôle de reine, de mère, sauf qu'elle était guérisseuse. Non, LA guérisseuse, la seule, Hivernale avait fait son choix, partir. Exilée officiellement sauf que voilà, la birmane l'avait elle même voulue. Secret de plus pesant sur ses épaules.

Même la présence de Raton-Laveur et la souris qu'il lui proposa ne parvient pas tout à fait à détacher la chatte de ses pensées, quand bien même cela détacha son regard de la tanière chaude, couverte de ronce, qui couvrait ses petits. Mais voilà, elle devait penser au clan, garder le secret au mieux et songer, déjà, à un futur apprenti. Oh comme elle voulait éviter à un autre de vivre ses tourments, lui éviter aussi, la lourde charge de recevoir les messages de leurs ancêtres puisqu'elle même ne le pouvait plus. Du temps, s'était ce qu'elle aurait voulu demander, pour elle, pour connaître ses enfants, chatons innocents et inconscients de la tourmente dans le cœur de leur véritable mère. Oui, elle aurait aimer être prête, davantage. Mais voilà, Secret du Firmament était loin de l'être, le corps emplit de douleur, marquée par sa mise bas récente, par ce faux-mal vert simulé si bien qui continuer à duper son monde. Mais sa tête elle, était lourde et son regard, plus souvent vide qu'autre chose.

Elle mangeait donc sans faim véritable, par automatisme, mécaniquement, sans prononcer un mot et lorsque son camarade fila, non sans un tendre geste de soutient, elle lui accorda un simple regard, lourd d'avertissement, déchirée de savoir que lui aussi, ne tarderait pas à devoir faire le choix le plus dure de toute sa vie. Car ses escapades auraient un prix, tôt où tard. Oh comme elle aurait aimer pouvoir lui éviter ça, éviter le même genre de tourmente qu'elle vivait. Sans doute, cela était il possible, mais elle ignorait comment. Allongée dans l'herbe, elle fixait sans but le ciel au dessus d'elle, essayant de questionner ses ancêtres, sachant pertinemment qu'ils ne lui répondraient pas, qu'il ne lui répondraient plus, jamais.

« - Jolie Abeille est sur le point de mettre bas aux Quatre Chênes … J’ai besoin de toi. Suis-moi. »

Voix lointaine qui lui parvient comme dans un brouillard. La chatte tourna la tête et mit un temps à reconnaître le masque, se levant doucement, elle se secoua avant de comprendre, revenant à la réalité, brusquement.

- Tu en es sur ! Oui, passe devant !

Il était déjà loin d'elle, queue disparaissant à l'entrée du camp qu'elle s'empressa de rejoindre, filant, sans un mot, libre. Une mise bas. L'air frais, vivifiant acheva de lui faire prendre conscience du danger, de l'importance d'aller vite et la femelle fila, ventre à terre, suivant Raton des yeux, bondissants au dessus des troncs lorsque s'était possible, glissant dessous autrement, évitant ronce et trou afin de ne pas perdre le rythme. Car Jolie Abeille avait beau ne pas appartenir à son clan, elle rester guérisseuse, en dehors des rivalités claniques et surtout, elle ne pouvait laisser la mère des petits de son meilleur ami souffrir seule ce moment. Parce qu'elle-même l'avait vécu et malgré son corps protestant cette course folle, elle força sur ses pattes. Parce que des vies étaient en jeu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuido



Messages : 2
Date d'inscription : 24/12/2018

MessageSujet: Re: Douce Soirée ▬ Secret du Firmament et Jolie Abeille.   Lun 24 Déc - 8:39




Excitation. Culpabilité.
Hâte. Doute.

Toutes ses pensées n'étaient que des antithèses, des sentiments contradictoires, qu'elle n'aurait jamais pensé ressentir au même moment. Elle était si heureuse lorsqu'elle voyait Raton Laveur lors de leur rendez-vous, leur rituel, une fois tous les trois jours. Cependant, quand elle rentrait, elle se demandait toujours: qu'est ce que je suis en train de faire? Trahissait-elle vraiment son clan? Oui, elle le faisait. Elle avait rompu son engagement de respecter le code du guerrier. Mais… en même temps, ce n'était pas totalement sa faute. Elle n'avait jamais choisi d'aimer Raton Laveur. Jamais. Alors pourquoi, clan des Etoiles, pourquoi? Voulait-il la mettre à l'épreuve? Si c'était le cas, alors elle avait failli à sa mission. Elle n'osait imaginer ce que pensait ses parents dans le ciel, en la voyant. Mais la hâte de le revoir, lui, était prépondérante sur tout. Quand elle était avec lui, tout s'effaçait, il n'y avait plus qu'eux et le battement de leurs cœurs, à l'unisson. Elle était tellement excitée de le voir, que ce soit aux Falaises ou dans ses rêves, où ils ne faisaient rien d'interdit. Elle trouvait son bonheur dans le mensonge.

Et un jour, cela arriva. La concrétisation de leur amour. Elle portait des chatons. Avec le nombre de portées qu'avait eu sa mère, elle avait compris les signes, qu'Eau Turquoise lui avait expliqué. Une bouffée de joie l'avait envahi, et dans son esprit se formait l'image d'une famille unie, avec des boules de poils portant les yeux de leur père, son masque de fourrure, et étant aussi si gentils et attentionnés que lui. Elle voyait les jeux entre eux, elle voyait les câlins, elle voyait les regards qu'ils donneraient à leurs enfants. Avant qu'un coup de vent balaye ces situations de rêves, faites de sable, d'illusions. C'était impossible. Ils ne vivaient pas dans le même clan. Cette idylle n'était qu'un espoir qui ne se réaliserait jamais. Mais la joie dans les yeux de son aimé lorsqu'elle annonça la nouvelle effaça tout, encore une fois. L'amour rend aveugle, dit-on.

Cependant, on remarqua son ventre rond. On la félicita, lui demandant qui était l'heureux élu. Elle ne répondait pas, juste un maigre sourire que les gens interprétaient comme un "vous verrez bien". Et certains la regardaient d'un oeil douteux. Après tout, elle n'était pas mariée.


C'était l'heure. De son rendez-vous. Mais pas que. Elle sentait. Elle partit alors, avec toute la discrétion dont elle était capable. On ne laisserait pas une reine prête à accoucher sortir. La fatigue, la douleur, elle faisait tout pour avancer, malgré elles. Et elle réussit. Elle arriva aux Quatre Chênes, la première, pour une fois. Elle s'effondra, n'espérant qu'une chose, qu'il vienne, vite. Et encore une fois, il est là. Il vient la voir, ronronne et elle essaye en vain de lui rendre cette marque d'affection. Raton Laveur essaye de la rassurer, de sa voix douce, et elle va déjà mieux. Il lui dit qu'il va chercher de l'aide, et elle gémit, ne voulait pas se retrouver seule. Pas maintenant… Elle a besoin de lui, avec elle. Elle sait que son absence ne sera qu'éphémère mais elle a trop peur de ne plus le revoir. Le guerrier du Tonnerre lui met un bâton entre les dents et elle le serre, essayant tant bien que mal de diminuer cette douleur insupportable. Puis cette aura aimée disparait, et elle se sent si faible, si vulnérable, si seule. Mais elle ne doute plus. Jamais il ne l'abandonnerait. Reviens vite, s'il te plait. Je t'aime.



Dernière édition par Nuido le Jeu 27 Déc - 15:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twist



Messages : 6
Date d'inscription : 02/12/2018

MessageSujet: Re: Douce Soirée ▬ Secret du Firmament et Jolie Abeille.   Jeu 27 Déc - 15:40

Laisser sa compagne seule et vulnérable avait été la plus difficile décision de Raton Laveur. L’abandonner lui avait crevé le cœur mais il avait prit la bonne décision. Pendant sa course avec Secret du Firmament, il se pose des milliers de questions : quels seront les noms des petits ? où iront-ils ? comment pouvons-nous être une famille ? Aucune ne trouvait de réponse, sauf la dernière : ils ne seraient jamais une véritable famille. Cette froide vérité arrache un point de côté au guerrier qui continue sa course sans parler à la guérisseuse. Ils veulent arriver vite pour être efficaces.

Rapidement, les deux franchissent les buissons masquant les Quatre Chênes. Jolie Abeille n’a pas bougé, le guerrier ralenti, rassuré. Il respire vite et lèche son poitrail pour se détendre avant de s’allonger aux côtés de la guerrière et de lui lécher régulièrement le front :
« - Je suis là. Tu es la meilleure, tu vas nous offrir de magnifiques chatons. »
Il se tait et laisse la guérisseuse s’approcher, totalement en confiance avec elle. Jolie Abeille semble stressée, elle aurait sans doute préféré que ça soit Écho des Ruisseaux, son frère, qui l’assiste. Le contexte fait que ce n’est pas possible et la guérisseuse saura garder ce lourd secret. Attendant ses instructions, Raton Laveur jette un coup d’œil appeuré vers son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secret du firmament



Messages : 43
Date d'inscription : 16/07/2018

MessageSujet: Re: Douce Soirée ▬ Secret du Firmament et Jolie Abeille.   Ven 28 Déc - 12:28


Douce Soirée.

Secret du Firmament faisait de son mieux pour ne pas perdre le rythme, et pourtant, Raton Laveur prenait de l'avance, il la semait, elle le voyait et dans sa hâte, elle manqua même de tomber, de rouler, lancer dans sa course. Alors elle ralentis, le souffle court, juste assez pour réussir à respirer, à mettre dans son esprit ses idées au clair. Parce que Jolie Abeille n'aurait qu'elle pour se rassurer vraiment. Oh elle pouvait toujours, si cela s'aggraver, ordonner à son ami de filer chez leurs voisins, en lui intimant de faire venir Écho des Ruisseaux et peut-être cela serait il nécessaire après tout. Mais en ce cas, le guerrier ne pourrait profiter réellement de la vue de ses petits ... Le dilemme était déjà lourd et elle franchis les dernières onces de forêt le cœur encore plus lourd. Car même si cette histoire là ne la regardait pas, elle savait déjà, oh combien les deux parents allaient souffrir. Car a partir de cette naissance, plus rien ne serait, ne pourrait, être comme avant. Déjà son ami aller rassurée la parturiente, être chéri et aimer qui aller offrir la vie. A pas plus mesurée, elle s'avança, saluant la femelle d'un bref mouvement de la tête, son regard lui se rivant déjà sur le ventre, ses pattes avants s'y déposant avec délicatesse afin d'évaluer le travail à venir. La mère disparaissait déjà et la guérisseuse reprenait ses pleins droits alors qu'elle plissait les paupières.

- Ça ne sera pas facile, mais tu va t'en sortir. Raton, j'ai besoin que tu sois prêt à détaller à la seconde même où je te l'ordonnerai si ça se complique. Elle lui jeta un regard, froid, lourd de sens, tout comme son ton était aussi sec que l'herbe sous la canicule. Elle ne tolérerait pas la moindres protestation de sa part. Pas alors que des vies étaient en jeux. Pas alors qu'elle n'avait pu prendre aucun remède en sortant du clan. Si le secret devait se dévoiler ... Elle remua la queue d'un geste vif, repoussant les noires idées de son esprits. Jolie Abeille, il va falloir que tu me fasses confiance, d'accord ? Et pour la mère, un sourire doux, miséricorde, c'est tout ce qu'elle lui souhaiter. Son ton était devenue caresse, tendresse pour la chatte dont le travail avait déjà commencer. Trouve la position qui te mettra la plus à l'aise, tu attends plusieurs petits et pour le moment, tout va bien. Elle voulait lui apporter réconfort, elle sourit en désignant le bâton d'un geste de l'oreille. C'est une excellente idée, si tu doit pousser, serre ce bâton de toute tes forces, ça t'aidera.

A présent, le travail aller commencer. Pas sa première mise bas à la siamoise, elle savait ce qui pouvait arriver, les risques, mais surtout, comme toutes les autres, elle savait ce qui pouvait passer dans la tête d'une mère, ses craintes qu'on oserait jamais dire à voix haute, ses "et si" qui vous plomber le cœur de peur quant aux chatons à naître. Malformation, mort à la naissance, où pis, impossibilité de libération qui mettait la vie même de la reine en danger ... Mais pour Firmament, il devenait un peu plus facile de repousser ses sombres idées là, car elle avait déjà eu son quota de vies naissantes, de stress et puis peut-être, savait elle ses propres petits aux chaud, dans le giron d'une autre mais en sécurité. Égoïste pensée d'un instant ... Elle posa de nouveau ses pattes sur le ventre de la chatte, tout en douceur, y enfouissant son museau tout en ronronnant doucement. Puis, lorsqu'une contraction survint, elle enfonça pattes et museau, afin d'aider le travail, d'aider la poussée, de l'accentuée. Se reculant ensuite sans cesser de ronronner. Doux son apaisant juste là d'ailleurs pour rassurée la reine en devenir. Tu t'en sors très bien ... Elle ne pouvait rien faire de mieux, juste laisser le couple se rassurer, aider les contraction, et guetter le premier chaton afin de le délivrer de sa poche si besoin et de le réchauffer, de lui permettre sa première inspiration afin de le laisser à son père, pour qu'il le sèche vraiment, vigoureusement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Douce Soirée ▬ Secret du Firmament et Jolie Abeille.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Douce Soirée ▬ Secret du Firmament et Jolie Abeille.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte rendu de ma soirée...
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Un moment d'histoire (Le Secret de la Licorne)
» [SWEET SECRET]
» 1ère Grande Soirée Exceptionnelle à LIBOURNE-33

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Recherche :: Hors-jeu :: Actualités-
Sauter vers: