Hybride entre un cahier d'esquisses et un espace fourre-tout
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 j'ai pas encore de titre -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aya



Messages : 1
Date d'inscription : 10/10/2018

MessageSujet: j'ai pas encore de titre -    Sam 13 Oct - 23:35


et si
et s'il ne respirait plus jamais ?

Petit apprenti du vent courait à en perdre haleine, perdu dans l'opacité homogène qui s'infiltrait dans sa carcasse sans âme. Trébuchant, percutant et s'étalant de tout son long sous le voile matinale de la scène déchirante, il ne pouvait penser qu'à fuir malgré ce désemparant handicap enroulant ses doigts glacés autour de ses pattes. La matinée se glissait dans ses yeux, dans son museau, dans ses oreilles et dans sa gueule, l'empêchant même d'hurler le nom d'un félin qui aurait pu l'aider dans sa panique; où était donc Crocs Nacrés, Nuage d'Aigle et Pelage Strié ? Il était seul. Tous les arbres se rassemblaient, il avait mal, tous les arbres se ressemblaient, il souffrait. Il ne sentait qu'une immense terreur vibrant dans son jeune corps et les marques du combat, ne voyait que le corps aux ailes de sang de la guerrière de la foudre, n'entendait que les hurlements et les cris autour de lui. Ce '' maman '' répétitif dans sa tête, les larmes qui dévalaient en brûlant les joues de l'apprentie tricolore et ce regard, ce putain de regard qui le fixait et qui enserrait son cœur —

SORS DE MA TÊTE !

Son cri résonna autour de lui, se réverbérant et se plantant au sein de la verdure qui formait un dôme opaque sur les contours de son corps tremblant. Il était complètement perdu et son cœur battait à tout rompre dans sa cage thoracique et, alors qu'il tournait sur lui-même pour essayer de se repérer, petit être trop minuscule pour l'inconnu, sa respiration se réduisait en un fil chavirant. L'impression d'être dans la bataille le talonnait toujours, mais son souffle trop court et ses muscles douloureux — en plus de ses blessures — le ligotait dans une statue immobile, l'empêchant de poser un pas de plus devant lui. Il n'était pas — non, plus seul. Les ombres de la parure de ces arbres, alors que même les étoiles l'abandonnaient dans le ciel, créaient les regards des guerriers du tonnerre sur le sol froid de l'inconnu. La voix de sa mère et celle de son mentor. Des sourires et des sanglots. Il voulait juste.. Voir Nuage de la Nuit et.. Respirer avec elle.. Qu'elle le calme. Ou, d'une étreinte que seule sa mère en connaissait la recette, oublier les barbouillis hâlés qui rampaient vers son organisme vulnérable.

sans bruit, il se coucha
au milieu des horreurs
sans rien comme rempart
que sa propre douleur

et d'un chuchotement
clan des étoiles
aidez-moi

alors que personne
n'était là

Ainsi, roulé en boule sur lui-même dans cette forêt inhospitalière, il attendait. Qu'attendait-il ? Un sauveteur, des réponses, le silence, le bruit, la journée, la nuit ? Il attendait, tout simplement. Jeune éclair fermait ses yeux comme s'il pouvait oublier la brutalité dont il avait été un semeur, plongeait sa tête dans des souvenirs qu'il espérait être heureux. Non, il ne voulait pas récolter les graines de la haine. Que ses compagnons le fassent, eux, tireurs de pantins ornés de sourires brutaux; lui, il refusait quelconque mouvement sous son gel de sentiment. Ses plaies ouvertes auraient bien pu se faire recouvrir de terre qu'il n'aurait point grimacer, refusant de bouger même le bout de sa queue engourdie. Comment, comment allait-il pouvoir affronter de nouveau son propre regard dans les yeux de ses prétendus amis ? Il avait participé à la destruction du monde de deux félins, n'avait point élevé la voix lorsque Tache d'If avait refusé de porter le nom des astres dans le ciel, porté la charge indésirable qu'on lui avait pointé d'une patte. Ah ! Il pouvait bien se penser victime des choix et de sa naissance, il pouvait bien refuser de poser ses pierres ambrées sur la verdure de haine, il pouvait faire à semblant, Nuage du Vent… Mais lui aussi avait attaqué. Sur ses griffes s'étendaient des anciens sourires, certaines paroles florissantes des proies, secrets qu'on s'échangeaient sous une lune blanche de toute horreur. Des ornements de sangs sur ses pattes, reflets parallèles de son esprit qui refusait de se pencher sur la question vibrant au plus profond de ses entrailles déchirées.

et s'il ne
respirait plus jamais ?

es
tu
maman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou
Admin
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 18/04/2016

MessageSujet: Re: j'ai pas encore de titre -    Mer 14 Nov - 15:36

══════════════════════════════════
☆ Parting Clouds ☆
Saison des Feuilles Mortes 2018 [APRÈS L'ASSAUT] - COUP DE FOUDRE
et NUAGE DU VENT

══════════════════════════════════
Oh - ses moustaches raides réfléchirent les premiers rayons de l'aube au travers des fourrés, et il leva le nez pour humer l'air en s'assurant de marcher dans la bonne direction.

Il était patraque, ses articulations l'élançaient, lui et Étoile d'Or avaient été coincés ensemble toute la nuit mais non sans avoir d'abord été pourchassés par un duo de chiens enragés, et avant cela, dévalés ensemble la Rivière qui l'avait happé au rebord. Il se souvenait de bribes de mots, ça et là, mais plus rien de complet. Il se souvenait de la chaleur au fond de son ventre, du soulagement d'avoir eu sa théorie confirmée quant à l'empathie bien vivante qui avait poussée la meneuse à le sauver des eaux - et il se souvenait de la déception véritable qui l'avait saisi en réalisant qu'en mourant, sa vision mourrait aussi. Les nuages de la nuit s'écartaient et ouvrirent une éclaircie dans la forêt en faisant reluire la rosée du matin et les particules de la brume automnale dans l'air.

Le pas traînant, retrouvant le couvert des arbres auquel il était accoutumé, Coup de Foudre se rappela peu à peu de l'opportunité qui l'avait poussé à appeler à l'aide sur les Rochers du Soleil : la guerre. Il y avait eu un assaut la nuit dernière, non pas aux terres neutres mais directement dans leur campement et il n'en savait pas la tournure. Rentrerait-il dans un Clan dévasté par la mort à nouveau? Ou rentrerait-il dans un Clan victorieux d'avoir repoussé l'envahisseur de chez soi? Ou qui sait si le Clan du Vent n'y était pas resté afin de les asséner d'une impitoyable occupation -- son oreille tiqua, puis se pivota d'un côté:

« Clan des étoiles
aidez-moi.
»

Sans plus tarder il pressa le pas, même en le traînant, le dos bas, sa queue ondulant derrière lui en se dirigeant vers la provenance de la voix.

Ainsi le sauveteur qui trouva Nuage du Vent n'était pas de son Clan, avait la fourrure assombrie de marbrures et deux yeux - quoique creusés des cernes d'une nuit trop mouvementée (et pas le genre de mouvements auquel il était habitué) - jaunes et vifs comme le soleil qui se levait, brillant de confusion quant à pourquoi se trouvait encore un "ennemi" juste ici. Qu'à cela de tienne, une fois arrêté, le bengal le lança du menton, sans considérer le sang aux pattes du désormais guerrier:

— « Hey,

rentre chez toi, petit.

La fourrure aux tons roux de l'apprenti ne lui mit pas tout de suite la puce à l'oreille.
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guilde-recherche.1fr1.net
 
j'ai pas encore de titre -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Titre nuage
» Votre titre démoniaque
» Lecture de groupe #2 : Choix de l'auteur, du titre, etc
» Eleyra (Procédure d'acquisition du titre honorifique)
» Pas d'idée pour un titre original et accrocheur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Recherche :: Hors-jeu :: Actualités-
Sauter vers: